Sélectionner une page

Nous allons regarder ici, si un nom de domaine peut vous aider ou pas, à améliorer vos positions dans Google. Il est évident que vous n’allez pas le changer en cours de route. Cette démarche serait clairement contre productive. J’espère donc que vous allez lire cet article, avant de mettre votre site en ligne. Si ce dernier est déjà en ligne, je vous invite à lire l’article sur l’optimisation de votre page web.

L’âge du nom de domaine

Selon la réponse de Matt Cutts, répondant à un ami belge dans cette vidéo, « La différence entre un domaine vieux de six mois et un domaine vieux d’un an n’est vraiment pas si grande que ça. ». Sauf qu’avec Google, il faut toujours lire entre les lignes. En effet, un nom de domaine vieux d’un an, sans contenu, ni historique, est relativement rare.

Il faudra donc prendre en compte 3 choses complémentaires :

  1. La notoriété : un site avec de l’âge sera normalement un peu plus connu par les internautes, et si tout va bien, il aura tissé des liens avec d’autres sites, ce qui n’est pas le cas avec un site qui débute.
  2. Un vieux site sera connu par Google et présent dans sa base de données. Il aura donc déjà des marqueurs (bons ou mauvais), pour savoir comment il doit le considérer. Là encore, avec un nouveau domaine, il n’aura aucune information. Google va donc prendre plus de temps, pour savoir ce qu’il doit penser de votre site.
  3. Le contenu : un vieux site aura forcément du contenu. De plus, ce contenu sera connu par Google, tandis qu’un nouveau site aura normalement moins de contenu.  Même si vous mettez en ligne votre site avec des centaines de pages de contenu, Google n’indexera pas tout d’un seul coup et mettra du temps, pour savoir comment il doit voir vos positions dans ses résultats de recherche.

Nous sommes bien d’accord qu’avoir un nouveau nom de domaine ne ruinera pas vos chances d’être premier sur une requête, mais il vous faudra sûrement un peu plus de temps qu’avec un ancien nom de domaine. Sachez qu’il existe des sites qui se sont spécialisés dans la vente de nom de domaines expirés.

Pour ceux et celles que cela intéressent, voilà l’intégralité de la vidéo  :

 

Le mot clé apparaît dans votre nom de domaine.

Pour vous positionner sur un mot clé en particulier, vous pourriez avoir envie d’acheter un nom de domaine, qui contient le mot clé visé. Dans ce cas, il faut distinguer 3 choses:

  1. Le mot clé se trouve dans le nom de domaine : cela ne vous donnera pas un net avantage sur les autres noms de domaine (NDD), mais il vous donnera un petit coup de pouce.
  2. Le mot clé se trouve au début de votre nom de domaine : cette fois, vous avez un  avantage par rapport aux autres sites. Cet avantage sera net par rapport aux sites qui n’ont pas de mot clé dans le nom de domaine, et un petit avantage par rapport à ceux qui ont le mot clé en seconde ou en troisième position.
  3. Le nom de domaine avec le mot clé exact : on parle en SEO d’EMD (Exact Match Domain). Cette méthode a très longtemps fonctionné, mais Google a sifflé la fin de partie, en mettant à jour son algorithme. En effet, il y a encore quelques années en arrière, le simple fait d’avoir le mot clé exact dans son nom de domaine, vous donnait un très net avantage par rapport aux autres, même avec un contenu de très mauvaise qualité. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Vous n’aurez donc pas plus d’effet bonus que dans le premier cas. Il est donc inutile de dépenser une fortune pour acheter un EMD.

La durée d’enregistrement du domaine

Les spammeurs sont là pour gagner de l’argent rapidement. Ils achètent des noms de domaine et les abandonnent tout aussi rapidement. Ainsi, pour Google qui est aussi un registar, « Les domaines de valeur (légitimes) sont souvent payés plusieurs années à l’avance, tandis que les domaines de porte (illégitimes) sont rarement utilisés pendant plus d’un an. Par conséquent, la date d’expiration d’un domaine dans le futur peut être utilisée comme un facteur permettant de prédire la légitimité d’un domaine.” En clair, si vous avez la possibilité d’acheter votre nom de domaine pour plusieurs années, vous donnerez ainsi un meilleur signal à Google sur votre intention. De la même façon, un nom de domaine qui change de propriétaire tous les ans n’est clairement pas un bon signal.

Vous ne le savez peut-être pas, mais il est également possible de connaître le propriétaire d’un site, via le WhoIs. Le fait de le masquer n’est pas forcément un bon signal. En effet, pourquoi cacher l’identité du propriétaire du site, lorsqu’on a rien à cacher. Le fait de masquer son WhoIs n’est pas forcément pénalisant en tant que tel, mais cela peut contribuer à envoyer un mauvais signal à Google.

Enfin et pour conclure, si Google vous considère comme un spammeur, il est logique qu’il s’intéresse de plus près aux autres sites possédés par ce spammeur. Alors, si vous n’avez rien à cacher, le mieux est de rien dissimuler à Google, car il le saura d’une manière ou d’une autre.

L’extension de votre nom de domaine

Je vais être un peu chauvin sur ce point. En effet, vivant en Bretagne, je vais donc comparer un nom de domaine en .BZH avec un .FR ou un .COM.

Il faut savoir qu’un domaine en .FR est considéré pour Google (et pour les autres moteurs de recherche) comme un ccTLD (Country Top Level Domain). Cela veut simplement dire qu’un site en .Fr va fort logiquement se positionner de façon plus naturelle en France, par rapport à la Belgique ou au Canada. La Bretagne, comme la Corse ou l’Alsace (n’en déplaise à certains), n’est pas encore un pays, mais uniquement une région. Ils ne sont donc pas, pour le moment, un facteur qui va vous aider à vous positionner dans une région, plutôt qu’une autre.

Toutefois, car il y a un mais, Google segmente de plus en plus ses résultats de recherche. La géolocalisation entre de plus en plus dans ses critères de pertinence. Il y a donc de fortes chances, et c’est peut-être déjà le cas, que le .BZH aide à vous positionner. De plus, je me dois d’ajouter que lorsque vous cherchez un artisan ou un commerçant, qui vend des produits locaux et que vous habitez à Brest, vous serez peut-être plus enclin à cliquer sur un domaine avec un .BZH que sur un . FR. Mais à l’heure actuelle et au moment où j’écris ces lignes, acheter une extension en .BZH ne sera pas un facteur qui va vous aider à mieux vous positionner sur Google.

Facteurs liés au nom de domaine

Contenu marketing